Anne-So, l’aventurière qui va te donner envie de parcourir le monde

Blog post image

Pour partir à l’aventure, elle a tout quitté… presque tout. Avec son chéri Thomas, Anne-Sophie s’est lancée dans une expérience de vie qu’on lui envie toutes : voyager au gré de leurs envies. Une manière de (se)découvrir, de s’évader, de se retrouver avec soi-même. Et ça fait rêver ! Rencontre avec une nana inspirante qui a trouvé son eldorado.

Tu as toujours été une grande fan du voyage. Qu’est-ce qui t’attire dans ces expériences ?

J’adore partir à la découverte de nouveaux pays, de nouvelles cultures, de l’inconnu. C’est une façon de casser la routine et de s’évader. J’aime le changement, j’aime bouger, faire de nouvelles expériences. Et puis, c’est le meilleur moment pour se retrouver avec soi-même, prendre du recul, se poser les bonnes questions ou tout simplement, laisser libre court à son imagination. 

Avant de quitter la Belgique il y a quelques mois, quelle était ta situation ?

J’ai terminé l’unif en juin 2018. Puis Thomas et moi sommes partis 3 semaines pour un road trip aux USA. Ensuite, nous sommes rentrés et apparemment, il était temps pour moi de me poser, de trouver un job, « d’avancer ».

Mais honnêtement, j’étais un peu perdue. Je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire de ma vie et puis je m’étais toujours dit qu’après mes études, je partirai quelques temps à l’étranger, à l’aventure ou pour travailler. Et puis j’ai pensé, c’est maintenant ou jamais. Je n’ai pas de maison, pas d’enfants, pas de boulot, même pas de voiture, je n’ai absolument aucune obligation et je n’ai rien à perdre.

Pour moi, c’est l’expérience d’une vie

Les démarches ont quand même pris un certain temps et puis un voyage pareil, ça se prépare, on n’allait pas partir du jour au lendemain. Du coup, j’ai cherché du travail et j’ai trouvé un super stage de 6 mois à Bruxelles. J’ai commencé en janvier 2019 et notre départ était prévu pour septembre. J’ai adoré ce stage et ça a été difficile de devoir partir mais d’un autre côté, ça se mettait bien, compte tenu de la situation. Et en plus, grâce à ce stage j’ai rencontré celui qui aujourd’hui me donne du boulot ici, au Canada, et ça, c’est quand même le top ! 

Qu’est-ce qui vous a décidé à partir ? Un besoin de changer d’air, de situation, de découvrir, voir la vie autrement ?

Pour moi, c’est l’expérience d’une vie. C’est une grande chance de pouvoir partir un an dans un autre pays, de pouvoir voyager et travailler sur place. C’est l’aventure ! On découvre plein de choses, on fait des rencontres et on apprend des autres. Et puis on est jeunes, en théorie on a toute la vie devant nous et je suis persuadée que ce n’est pas le genre de décision qu’on prend quand on a 40 ans.

Certains le font et je trouve que c’est génial mais je me dis qu’il y a un temps pour tout. Je suis sûre qu’un jour on voudra se poser, acheter une maison, avoir des enfants… Mais aujourd’hui, ce n’est pas encore le moment. Je pense que c’est aussi l’occasion de se retrouver à deux, de se vider la tête et de se poser les bonnes questions pour l’avenir. 

Quel est le projet concrètement ?

Le projet, c’est clairement de voyager. Nous aimons tous les deux la nature et les grands espaces. Nous voulons vraiment profiter de tout ce que le Canada a à offrir.

Lorsque nous sommes arrivés, nous avons choisi l’option Workaway, une plateforme qui met en relation des hôtes du monde entier avec des voyageurs/travailleurs. Il y a plusieurs formules mais nous avons préféré des hôtes qui offraient le gîte et le couvert en échange de notre aide dans les tâches quotidiennes. Nous sommes restés un peu plus d’un mois dans une ferme en Ontario. Nous nous sommes occupés de poulets, moutons et autres animaux. Nous avons surtout appris un tas de chose sur l’élevage biologique et sur la vie de fermiers au Canada. C’était une magnifique expérience.

Voir cette publication sur Instagram

Si vous avez regardé ma story hier, vous avez compris que nous avons emménagé à Calgary! Nous y resterons jusque fin mai. Pourquoi? Parce qu’il fait froid, tiens! 🥶 L’hiver n’est pas la meilleure saison pour camper dans sa voiture, surtout au Canada. Mais notre Delta se porte bien et nous avons déjà hâte que les beaux jours reviennent pour partir à l’aventure! En attendant, je vous ai enfin écrit le récit de son achat et de sa transformation! 👉🏼 Lien dans ma bio! #canada #wild #toyota #fjcruiser #wanderlust #exploring #nikon #exploretocreate #travelphotography #paysage #roadtrip #borntotravel #traveling #travel #lifeofadventure #camp #nikon #voyage #travelgram #pvtistes #adventure #traveladdict #liveyourlife #loveyourlife #naturephotography #mountains #nature #naturelovers #discover #explore

Une publication partagée par Anne-Sophie (@anso.globetrotter) le

Là, nous avons également eu le temps d’acheter notre voiture et l’aménager pour y camper (nous avons pu profiter des outils et des conseils de nos hôtes). Ensuite, nous sommes partis sur la route. Mais nous nous sommes rapidement rendu compte qu’à un moment, on devrait se poser parce que l’hiver arrivait. Du coup, nous nous sommes installés à Calgary pour l’hiver. Là, nous louons une maison et nous recevons des hôtes via Airbnb. Dès le mois de juin, nous repartirons sur la route ! Nous avons prévu de découvrir le Yukon, l’Alaska, parcourir la Côte Ouest Canadienne et Américaine… Et puis nous retournerons en Ontario et au Québec pour l’automne et pour la fin de notre trip. 

En quoi cette expérience te permet de t’épanouir ? Qu’est-ce que tu as de plus là-bas que tu ne trouves pas en Belgique dans la routine que l’on connaît tous ?

Je ne peux pas vraiment expliquer ce besoin que j’ai de partir. C’est en moi depuis toujours. Parce que bon, il ne faut pas croire, j’aime beaucoup ma vie en Belgique, principalement parce que je suis vraiment bien entourée et que la famille et les amis, c’est sacré !

Mais quand j’ai une idée en tête, je veux la réaliser, je veux profiter de chaque opportunité, de chaque porte qui s’ouvre et je suis persuadée que si je ne m’étais pas lancée, je l’aurais regretté. Je vis le moment présent, je ne sais pas de quoi demain sera fait et honnêtement, je n’y pense pas une seule seconde. 

Que dire à ceux qui hésite à tout quitter pour partir ? Quels conseils ? Quels encouragements ?

Moi je suis convaincue que chaque expérience de ce genre est bonne à prendre. Surtout si c’est quelque chose qui vous attire depuis toujours. Ne procrastinez pas, ne vous dites pas que vous le ferez plus tard. Parce qu’au final, vous ne savez pas ce que l’avenir vous réserve alors profitez de la vie et des opportunités qui s’offrent à vous. Quoi qu’il arrive, vous n’en retirez que du positif.

Peut-être que ça ne sera pas aussi bien que vous l’imaginiez, peut-être que vous réaliserez que ce n’est pas fait pour vous et que ça ne vous plaît pas mais au moins, vous saurez, pas vrai ? Pas de regrets ! Et puis, c’est normal d’avoir peur mais dites-vous que vous en êtes capables. Après, il est évident que c’est très important de peser le pour et le contre et de prendre une décision murement réfléchie. Mais dites-vous que tout est possible. 

Ce voyage te permet-il de t’épanouir en tant que personne ? Est-ce ta recette du bonheur ?

Je pense que quand on veut vraiment faire quelque chose, qu’on se donne les moyens d’y arriver et que ça marche, on ne peut qu’être heureux ! Je suis convaincue que je suis exactement où je dois être en ce moment précis. Il ne faut pas oublier non plus que je suis en couple avec un mec extraordinaire et que ça joue beaucoup. J’ai tellement de chance d’avoir Thomas à mes côtés, qu’il ait accepté de me suivre dans ce projet et de me soutenir dans tous les autres.

Je ne dis pas que je ne serai pas partie seule, mais ça n’aurait certainement pas été pareil ! C’est un luxe d’avoir quelqu’un sur qui on peut compter à ses côtés et puis, c’est quand même génial de pouvoir vivre toutes ces aventures à deux ! On dit souvent que le couple est mis à rude épreuve pendant un voyage, je pense que c’est vrai. Mais maintenant, nous avons trouvé notre équilibre, on sait ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas et c’est que du bonheur. 

Ce voyage te permet-il d’apprendre à mieux te connaître ?

Oh oui c’est certain, comme tous les autres avant celui-ci ! J’imagine qu’à un moment, je finirai par me connaître par cœur (rires!). Il faut se dire aussi que tout ne se passe pas toujours comme prévu quand on voyage, on doit parfois faire face à des problèmes plus ou moins importants et les gérer seul et c’est dans ces moments-là qu’on apprend le plus et qu’on réalise qu’en fait, on est capable de beaucoup

Pour suivre toutes ces belles aventures, rendez-vous sur le site Western Walkers et sur leur Instagram.