Autobronzant : nos tips pour un fake-tan réussi

Blog post image

C’est le retour des beaux-jours et certaines d’entre nous apprécient un petit hâle sur leurs jolies gambettes lorsque la saison des robes et autres jupes est lancée. Pour cette occasion, nous vous avons concocté un petit guide du parfait fake-tan lover !

Personnellement, je suis très pâle et j’ai toujours adoré la peau hâlée en été. Malheureusement, mère nature m’a dotée d’une peau qui ne bronze pas, elle devient seulement plus rose. Pour atteindre ce joli teint doré, j’ai testé beaucoup, BEAUCOUP de produits différents. Je partage avec vous ce que j’ai appris au cours de mes expérimentations.

Les types de produits

On retrouve souvent les deux mêmes types d’auto-bronzants : les lotions/gels (teintés ou non) et les mousses. La lotion est souvent plus nourrissante, mais plus longue à pénétrer dans la peau ; tandis que la mousse est nettement plus rapide à l’application. Pour ma part, j’ai déjà essayé les deux, mais étant une grande impatiente, j’opte toujours pour une mousse. Je ne suis pas friande de lotions non teintées, plus compliquée à étaler correctement car aucune couleur n’est présente. La couleur du produit est en fait un guide, histoire de ne pas finir avec le dos à moitié blanc.

Trop orange ? 

Comme je l’ai mentionné juste avant, la couleur du produit est un guide qui vous aidera à recouvrir le corps de façon uniforme. Par contre, cette couleur N’EST PAS vraiment celle que vous allez arborer. Je m’explique : une fois le produit appliqué, il faut laisser développer un certain nombre d’heures (je laisse en général agir pendant la nuit), ensuite on rince à l’eau et LÀ, on obtient le hâle voulu. On juge souvent beaucoup de produits auto-bronzants trop « oranges » sans savoir que c’est en fait le guide qui se développe et que, après rinçage, on obtient une couleur bien moins fake.

Les taches

Si vous avez pris soin d’appliquer le produit uniformément et rincé après quelques heures, vous ne devriez pas avoir de taches. Il se peut que certaines zones très sèches (mains, coudes, etc.) soient plus foncées que d’autres après développement, il suffit de leur accorder un soin particulier et les hydrater en profondeur quelques heures avant d’appliquer l’auto-bronzant.

Pour les taches sur les vêtements, je vous conseille d’attendre au moins une demi-heure avant de vous habiller. Les taches partent souvent à la lessive, à condition de rapidement mettre vos vêtements à la machine. Personnellement, le produit tache souvent mes draps car je l’applique avant le couché, mais elles partent toujours au lavage.

Les accessoires nécessaires

J’utilise un gant spécial pour l’auto-bronzant depuis des années ! Je ne l’ai plus jamais appliqué avec les mains depuis que j’ai découvert ce petit accessoire. Ça aide vraiment pour rendre le teint uniforme. J’achète le mien pour quelques euros chez Primark.

Le gant exfoliant est aussi assez utile quand on veut se débarrasser des derniers petits restes d’auto-bronzant avant d’en appliquer une couche fraiche. J’adore le gant exfoliant de la marque Dripping Gold Tan (By Sosu).

Comment le faire partir vite et bien ?

Reste le problème de se débarrasser des derniers vestiges de notre auto-bronzant quand il commence à s’estomper. Tout d’abord, j’exfolie le corps de long en large. S’il reste un petit quelque chose, alors j’utilise une lotion à base d’acide Glycolique. En effet, il exfolie la couche supérieure du derme, là où se trouve l’auto-bronzant. J’utilise la lotion de la marque The Ordinary, que je frotte avec un coton sur les zones voulues, ça aide aussi à se débarrasser des cellules de peaux mortes de la surface de notre peau.

Sélection de produits

J’ai déjà essayé des dizaines et des dizaines de produits, et voici mes chouchous. A vous de jouer !