Ces comptes instagram qui parlent si bien des relations hommes/femmes

Blog post image

A l’occas de la St Val, la team In’fluence à réuni ses comptes préférés sur les relations hommes/femmes, qu’elles se passent bien… ou mal. Des comptes qui parlent d’amour, genre le vrai ! Mais aussi de la drague de beauf, de sexe, et bien plus encore ! 

Des comptes dans lesquels on se reconnaît, et ça, ça fait du bien !

@amours_solitaires :

Le compte qui nous fait rêver.

Le number one. Des SMS au langage poétique et des lettres d’amours 2.0, qui nous ont mis plus d’une fois la larme à l’oeil quand on était seule dans notre lit le soir. Parce qu’on like en espérant que bae le voit et s’en inspire aussi la prochaine fois qu’il nous écrira un sms. Et si après avoir dévoré le compte Instagram on a toujours faim, l’amoureuse de l’amour Morgane Ortin (@morgane_ortn) a pensé à nous et en à même écrit un livre !

View this post on Instagram

2019 : année du self love

A post shared by Amours solitaires (@amours_solitaires) on

@jemenbatsleclito

Le compte qui nous fait déculpabiliser.

Tu le sais, le slogan d’In’fluence c’est “gros ovaires” parce que : oui, les femmes en ont autant dans le string que les mecs dans le caleçon ! Quand la rédac’ a découvert ce compte créé par une certaine Camille, on était joie (et jouissance). Je m’en bats le clito nous prouve qu’on ne doit pas culpabiliser sur le fait d’être une femme et de vouloir explorer ce super power. Bref, c’est du “sans filtre” comme on l’aime et qui dit tout haut… ce qu’on pense tout bas !

@exrelou :

Le compte qui nous fait (sou)rire.

Des messages d’ex relou ? On en a eu (et écrit même) plein ! Ce compte les rassemble tous. Parce qu’on pense d’office à un ex en particulier en lisant ces posts, et que parfois on serait même tentées de l’identifier… ou de s’auto-identifier. Oups ! #39821appelsmanqués

@tasjoui

Le compte sans tabous sur l’orgasme féminin.

« Elle lui a demandé de la faire jouir avec sa langue, il lui a lu un poème”. Ok, un poème c’est sympa 5 Minutes. Mais dans les faits, la femme 2.0 aime autant lire “les hauts de hurlevents” que de mater du Pornhub. Grâce à Dora Moutot (alias Dorinette @doramoutot) on parle de plaisir féminin de manière décomplexée et on en rit ! Ce compte est un condensé de témoignages drôles ou sentimentaux, voire dramatiques, qui mettent à bas les tabous. PS : je te conseille de laisser traîner ton smartphone ouvert sur cette page quand chéri rentre à la maison #caliente 🔥

@tubandes

Le compte qui nous fait ouvrir les yeux.

Selon notre société, l’homme serait viril uniquement s’il est musclé, s’il a un poste de dirigeant et s’il accumule les plans culs. Et bien sûr, il est attirant s’il sourit #merciGilette. Soyons sérieux deux minutes et parlons peu (mais bien) : l’homme est un être tout aussi sensible que la femme. Il est temps de casser le mythe. Et c’est ce que fait avec brio la page @tubandes ! Son crédo? “J’ai un cœur érectile et des sentiments”. Il devient pas à pas la voi(e)x de ces hommes qui sont lassés d’être pris pour des écervelés accro au cul. Et aussi notre lecture matinale dans les transports en commun.

View this post on Instagram

Ces témoignages et cette publication n’ont pas pour but de comparer les violences faites aux femmes, elles sont et elles resteront celles qui subissent le plus de violences sexuelles. 🔺 Je voudrais qu’on s’intéresse à ces hommes qui subissent des violences sexuelles. Je voudrais appuyer sur la représentation que nous nous faisons des hommes victimes de viol. ✔️ Des hommes victimes de violences sexuelles, qui ne sont pas écoutés, pas pris au sérieux. Ces hommes, honteux, n’osant pas en parler par peur du jugement, ces hommes qui ne trouvent pas la nécessité et le droit de s’opposer ou porter plainte.✔️ Les femmes subissent le plus de violence sexuelles, mais pourquoi les hommes en seraient épargnés ?✔️ Pourquoi dans l’imaginaire collectif est il inenvisageable et inconcevable qu’un homme soit violé par une femme ? N’aurions-nous pas intériorisé le fait que les hommes sont le sexe fort et des êtres insatiables ? Et inversement que les femmes sont plus fragiles et plus vulnérables ? Pourquoi n’entendons nous jamais ces hommes victimes de violences sexuelles ? ✔️ Pourquoi n’appréhendons-nous pas un homme victime de violences sexuelles comme une femme ? Au delà de la notion de genre nous sommes avant tout humain, dotés de sentiments, nous pouvons aussi ressortir marqués d’une expérience traumatisante. Dans l’inconscient collectif une femme ne pourrait pas rendre un homme raide contre sa volonté car " un homme qui bande c’est un homme qui veut " . L’homme est une figure forte, la victime de viol est faible donc, dans notre inconscient, c'est plutôt une femme qui se retrouve dans cette position. C’est difficile d’être pris au sérieux quand on a instauré que un homme est insatiable et que virilité rime avec performance sexuelle. ✔️ Comment être pris au sérieux et se prendre au sérieux quand on nous conditionne à être moins vulnérable que les femmes et que dans cette situation c’est la femme qui met l’homme en position de vulnérabilité? ✔️ Le viol masculin perturbe l’image sociétale que l’on a du rapport homme-femme, et il découle des inégalités de genre encore très ancrées dans les mentalités; il est temps que ça change.

A post shared by ÊTRE UN "HOMME" ? (@tubandes) on

 

Crédit photo : @therainofthepages