Crash test : la collec’ L’Oréal x Isabel Marant

Blog post image

Après Balmain, c’est avec Isabel Marant que L’Oréal dessine une nouvelle collection à la french touch très prononcée, sous le signe de la féminité et de la beauté naturelle. Et ça vaut quoi ? 

Il y a tout juste un mois, j’ai eu la chance de participer à la Paris Fashion Week avec L’Oréal, dans le cadre de la collaboration entre la marque et Isabel Marant. Découvrir le backstage d’une collection et toutes les intentions derrière chaque pièce donne une perspective tout à fait différente des produits finis ! Quand on sait ce que la designer avait derrière la tête pour chaque teinte et fini, mais aussi comment la marque s’est adapté à sa vision, on apprécie encore plus lipsticks, highlighter et mascara. Je vous livre aujourd’hui tout ce que j’ai appris dans cette aventure immersive dans le milieu passionnant de la mode.

Isabel Marant a une conception de la beauté bien à elle qui fait de chaque pièce de la collection un objet simple d’utilisation, mais aussi très versatile. La styliste cherche à mettre en avant la beauté naturelle de la femme, qu’elle veut parisienne et sans artifice. Elle-même, elle ne porte que très peu de makeup et n’a jamais surchargé les mannequins de ses défilés d’une couche improbable de produits. Ce qui n’a pas empêché à la collection de voir le jour, puisque L’Oréal s’est montré à l’écoute. Un entre-deux malicieux a finalement été trouvé pour chaque pièce de cette collec’, que je review pour vous dans cet article. Munie de mon béret pour être à fond dans le thème, je vous ai préparé un petit article façon « blogo à l’ancienne ». 

Wear nothing but a smile and your style.

Les rouges à lèvres sont LES pièces maîtresses de la collec, et sans doute celles qui risquent le plus de vous faire de l’oeil ! Aux prémices de la collection, la styliste misait surtout sur l’iconique bouche rouge, le summum de la féminité façon Isabel Marant. La collaboration a finalement débouché sur un éventail de teintes, classiques mais efficaces. Petit plus : tous les noms des teintes renvoient à un symbole de Paris pour rappeler l’attachement de la créatrice à la capitale. Ils sont aussi mixé avec des termes à consonance « western » pour rester dans le thème.

Le plus nude de la bande et, fatalement, l’un de mes préférés. Il a cet effet « mes lèvres en mieux » vers lequel je me tourne automatiquement quand je ne sais pas quoi porter tout en cherchant un rendu naturel.

Cette teinte est la grande favorite d’Isabel Marant, et on comprend tout de suite pourquoi ! C’est le rouge parfait, glamour et féminin. Ses sous-tons tirant vers le bleu garantissent un joli sourire, puisqu’il ne rend pas les dents jaunes. Un rouge classique qu’on se doit toutes d’avoir dans son vanity !

 

J’avouerais que, des trois, c’est lui mon chouchou ! Il a ce petit quelque chose particulier qui en fait bien plus qu’un rouge. Il est plus chaud, avec des sous-tons orangers, et donc plus voyant. Parfait pour celles qui veulent oser plus en maquillage !

Globalement, la pigmentation est au rendez-vous ! Bien qu’ils aient un fini mat, rappelons que ces rouges à lèvres transfèrent, mais ce ne sera dérangeant que pour les afficionados des liquid lipsticks. La seule véritable critique qu’on pourrait émettre sur ces produits, c’est peut-être un certain manque d’originalité, dans la mesure où la collection ne propose pas de tentes ultra-inédites. 

Cheeks, they are all the craze ! 

Les gloss ont fait leur come back en version 2.0 ! Les technologies d’aujourd’hui garantissent un gloss non-collant et surtout ultra opaque. Des attentes que j’avais donc tout naturellement vis-à-vis de ce produit, et je ne suis pas déçue. Je ne l’appliquerais cependant pas seul, le préférant comme petite touche de couleur et de brillance par dessus le plus joli de mes nude lipsticks.

La marque présente ce produit comme multifonction, puisqu’il peut également être utilisé sur les joues en guise de blush. Ce n’est personnellement pas une utilisation que j’aurais de ce produit, trop shiny à mon goût pour ça.

Anytime glow

Avec cet highlighter, la lumière semble venir de l’intérieur pour un effet bonne mine. Je vous avouerais qu’à l’heure de l’highlight on fleek toujours plus présent, j’ai du mal à me contenter de ce produit qui n’est pas des plus intenses, mais c’est justement l’effet recherché. Aller à contre courant du makeup instagrammable, souvent trop chargé. Si je comprends l’intention de la designer derrière ce produit, je n’en suis pas plus conquise et ne le recommande pas pour ceux qui recherchent un rendu plus visible.

 

Photos : Théo Auquière