Le sexe pendant les règles, on vous dit tout !

Blog post image

C’est la période du mois où « Tante Louise me rend visite », bref, j’ai mes règles. J’ai mal à tout un tas d’endroits, je suis fatiguée, de mauvaise humeur, je suis hormonale et surtout… j’ai hyper envie de sexe. Ça paraît contradictoire, et pourtant, le sexe pendant les règles, ce n’est pas impossible (ni dégoutant). 

Les règles et la libido 

On est nombreuses à vivre ce pic soudain de libido pendant les règles, sans arriver à se l’expliquer. Pourquoi cette envie accrue ? Celle-ci serait en fait liée à tout un tas de facteurs, d’abord psychologiques. Petites coquines que nous sommes, il semblerait que l’interdit nous attire ! Les règles nous disent « non », mais notre cerveau vicieux nous dit « oh oui ». 

D’un autre côté, le stress de tomber enceinte diminue pendant cette période, et on a moins de barrières pour s’adonner au pêché suprême. Attention cependant, le risque de grossesse n’est pas du tout exclu, et ne parlons pas de celui de chopper une IST : se protéger, c’est TOUJOURS d’actualité ! 

Hormonalement parlant, il faut aussi ajouter qu’à cette période, c’est un peu le mess dans notre corps. Il est possible que l’envie de sexe pendant les règles s’explique aussi par des raisons physiologiques : les endorphines sécrétées pendant un rapport sexuel auraient le pouvoir cacher de calmer les douleurs de nos menstruations, par exemple… 

Quoi qu’il en soit, l’envie est bien là, et loin de nous l’idée de te dissuader de prendre ton pied. On va plutôt te donner nos conseils pour une bonne partie de jambe en l’air, peu importe la période du mois. 

Pour niquer, il faut… communiquer ! (badum-tsss)

La clé de toute vie sexuelle épanouie, c’est de pouvoir communiquer avec son ou ses partenaires, qu’on soit dans une relation exclusive ou non. Dans le cas d’une relation hétéro, je dirais même que c’est notre rôle, en tant que femme, d’expliquer à notre partner in crime ce que c’est d’avoir ses règles, ou d’être soumise à son cycle. Parle lui en sans tabou, c’est un phénomène naturel qui n’a rien de sale ou de dégoutant ! 

Les règles ont tendance à frustrer les hommes, qui ne comprennent pas ce que c’est et sont blasés d’être privés de leur moment de plaisir. A nous de leur faire comprendre que les premières emmerdées, c’est nous, en fait ! 

Si tu as tes règles et que l’envie de faire l’amour est présente malgré tout, explique à ton partenaire que ce n’est pas impossible. Il faut savoir que, à part en cas de flux particulièrement abondant, les pertes dues aux règles sont minimes sur la durée d’un rapport, et il y a fort peu de chances que monsieur se retrouve avec le penis sanguinolent comme il pourrait le croire !

Il ne doit pas craindre le sang des règles, mais être informé sur sa véritable nature. Son odeur, sa texture : ce sont généralement des éléments que les mecs ignorent totalement sur leur règle, persuadés que ça ressemble au sang d’une coupure au doigt – que nenni ! Mais ce n’est pas ça qui rend le sang des règles impur, sale ou porteur d’infections.

Finalement, pour bien vivre sa sexualité même pendant ses règles, il faut juste fixer… des règles. Je sais, ne rigole pas trop, je suis d’un humour incroyable. 

Comment faire l’amour pendant ses règles en toute tranquillité ? 

  • Choisis le bon jour : tu connais ton corps mieux que personne ! Tu sais donc à quel moment tes règles seront plus abondantes, rendant le terrain impraticable. Pour certaines, ça a lieu le premier ou le deuxième jour, voire pendant toute la durée des menstruations… L’important est de s’écouter ! On conseille par exemple de favoriser les touts débuts ou la toute fin des règles, périodes où le flux est généralement moins abondant. 
  • Protège tes draps de lit : le vrai problème du sexe pendant les règles, ce sont les tâches de sang. Toi-même tu sais, les retirer, c’est un véritable calvaire ! #EauFroideDansLaMinute. Notre tips : sacrifier un essuie bain à placer en dessous de ton partenaire et toi pour recueillir les fuites éventuelles. 
  • Teste l’amour sous l’eau : les règles sont moins abondantes sous l’eau, par exemple sous la douche. Et quand bien même il y aurait des fuites, l’eau les nettoierait d’elle-même. Tout benef ! 
  • Ne néglige surtout pas l’hygiène : pour une sexualité heureuse, l’hygiène est de toute façon TOUJOURS de mise. Les nanas soumises à beaucoup de cystites te le diront ! Pendant les règles, il est plus conseillé que jamais de se laver les parties génitales avant le rapport, et de faire pipi après. Il faudra également laver chaque outil de pénétration (on ne juge pas, enjoy).

Et la masturbation alors ? 

Meuf, fais-toi plaiz ! Si tu as opté pour une protection hygiénique interne comme le tampon ou la cup, rien ne change pour toi. Si tu as une culotte menstruelle ou des serviettes, c’est un peu différent : il faudra appliquer des règles d’hygiène à ton petit plaisir solo. Mais le clitoris reste parfaitement disponible pendant cette période. Donc qui dit règles ne dit certainement pas abstinence !