Les toilettes des meufs : le meilleur endroit de toutes les soirées, et le secret le mieux gardé

Blog post image

En soirée, et généralement à partir du 4e verre, les meufs ne vont plus simplement aux toilettes. Non, on part, aux yeux des hommes, dans une opération commando qui demande la participation de plusieurs soldats.  Mystère aux yeux de certains, bêtise ivre pour d’autres. Il est temps de dévoiler la vérité : les toilettes de meufs sont le meilleur endroit de la soirée, et ça personne ne pourra nous le voler. 

Sororité for real

Alors oui, il y a un intérêt pratique à aller à plusieurs aux toilettes : ta combi qui se ferme dans le dos, ta bretelle de soutif pas assez serrée, garder la porte bien fermée, et j’en passe. Mais il y a plus que ça. Si t’as une baisse de moral en pleine soirée, rien de plus simple : direction toilettes des femmes. Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis retrouvée aux toilettes à distribuer et recevoir des compliments à la pelle

via GIPHY

La nana qui attend patiemment que sa pote finisse est devenue ma meilleure amie en 34 secondes top chrono parce que je lui ai dit que j’adore ses chaussures, d’ailleurs on va là on va aller danser ensemble, je serais la marraine de ses enfants et on va partir toutes les deux à Los Angeles juste après avoir monté un collectif féministe super badass et mondialement connu. En réalité, on ne se reverra probablement jamais, mais on se sera donné un amour et une bienveillance inconditionnels pendant plusieurs minutes, et ça vaut tous les voyages du monde.

En schématisant à peine, ça donne…

  • Elles sont prises ces toilettes ? 
  • Oui
  • Ok 
  • MEUF TES SEINS SONT OUF
  • AH OUAIS ?
  • MAIS DE OUF QUEEN JE PEUX TOUCHER ? OMYGAAAAAD TELLEMENT FERMES
  • ET TOI TES FESSES WAW MAIS LA GRAVITÉ CA TE TOUCHE PAS ? 

Si une autre meuf rentre à ce moment-là on peut encore continuer pendant une heure sans s’interrompre. Ce qui arrive souvent étant donné que la capacité de la pièce se multiplie par 12 en soirée. Sauf si c’est un homme, le pauvre se verrait bloqué à la porte par toutes les gardiennes du paradis. Sorry, not sorry.

Peut-être que de l’extérieur ça ressemble à une réunion pour bisounours alcooliques fans de Beyonce, mais en attendant ça me semble être l’expression la plus pure de toute la bienveillance féminine, débarrassées du stress d’être jugées ou épiées, nous ne sommes que nous, et on se kiffe grave.

La nana qui pleure en soirée 

Et puis il y a les moments qui commencent moins bien : la nana qui pleure. Au final, y’a peut-être personne sur les 10 nanas qui l’entourent qui ont réellement compris la raison de sa tristesse, mais ça ne change rien. Là maintenant, notre sœur pleure et nous sommes là. En une minute, les toilettes se transforment en une formation de confiance en soi, peut-être pas super bien organisée mais carrément bonne ambi. 

via GIPHY

Parce qu’on n’a pas besoin de la connaitre pour savoir que « non, ce mec.cette meuf te mérite pas », que « c’est toi la reine », ou encore que « c’est pas la peine de t’embrouiller avec cette meuf parce qu’elle t’a mal regardé« . Et en plus t’es magnifique, tes cheveux sont si beaux et tes yeux wow et que tu devrais pas pleurer pour lui et EN PLUS Y’A BEYONCE QUI PASSE VENEZ ON DANSE TOUTES ENSEMBLEEEEEEEEEEEEE !!!

C’est aussi une variable qui existe pour la nana qui finit malade. La totalité des meufs présentes obtiendront automatiquement un diplôme « d’infirmière en intérim », sortant de leurs mallettes de médecin (à savoir nos pochettes Zara) tout le matériel nécessaire à l’opération : eau, mouchoirs, pastilles à la menthe, téléphone et encouragements à gogo. « POUSSEZ VOUS ! ON A UNE URGENCE TU LUI TIENS LES CHEVEUX JE VAIS CHERCHER DE L’EAU ET TOI METS BEYONCE GO GO GOOO« 

via GIPHY

Coach de vie en puissance

Au final, peu importe la situation, ça finira de la même manière : on finira toutes en cercle, très proches les unes des unes (parce qu’on n’entend plus rien et qu’on entre coupe nos phrases de câlins) à se persuader mutuellement qu’on est parfaites et qu’on mérite tout le bonheur du monde. On se positionnera aussi dans des analyses pointues des situations les plus dramatiques. Dans une équation ultra précise et un grand recul, ce sera simple. « T’as rien à te reprocher c’est lui·elle qui a fait de la merde. »

Je payerais cher un·e psy pour qu’on aborde mes problèmes de la sorte plus souvent. Peu importe la situation, les nanas de cette pièce sont tes meilleures potes, ton nouveau crew. Prêt de maquillage, conseils conjugaux, motivation, conférence TED sur l’aptitude à prendre sa vie en main et j’en passe. Le tout parsemé de la bienveillance la plus pure.

En réalité, c’est comme si on s’offrait toute la bienveillance que le monde quotidien ne nous offre pas. A toutes les nanas avec lesquelles j’ai partagé des moments comme ça en soirée : j’espère que ça va. Vous m’manquez les meufs. But you know…

via GIPHY