@lesensdupoil, le compte insta qui brise le tabou sur la pilosité féminine

Blog post image

Epilera, épilera pas ? La question de la pilosité féminine est plus discutée que jamais : les voix s’élèvent pour briser le tabou. Parmi elles, on a repéré pour toi le projet body positif et féministe « Le Sens du Poil », qui promet te décomplexer du maillot (et pas que) ! 

« Le Sens du Poil », c’est d’abord un compte Instagram, ou plutôt un véritable recueil de témoignages. Chaque cliché raconte une histoire, un rapport à son corps et à ses poils. Celles de modèles qui ont accepté de participer à cette véritable déconstruction d’un stéréotype de genre. L’objectif ? Normaliser la pilosité et en finir enfin avec l’idée que le poil est dégoutant. Et on parle bien de TOUS les poils ! Même les plus discrets, mais pas moins complexants, comme ceux sur les tétons, les orteils, le bas du ventre ou au-dessus de la bouche… 

Derrière cette initiative, il y a cinq nanas engagées : Sophia, Alice, Margot, Charlotte et Laure. Toutes étudiantes à l’IHECS, elles ont lancé ce projet dans le cadre de leur mémoire médiatique de fin d’études. Et ce qu’elles défendent, c’est avant tout la liberté. « On ne veut pas du tout remplacer une norme par une autre et tomber dans une dictature du poil, expliquent-elles. Pour nous, la liberté de choix doit primer sur l’esthétique. » 

Le poil, un enjeu féministe

Avec ce thème particulier qu’est la pilosité, il a fallu convaincre leurs proches et leurs professeurs. Car si le sujet fait sourire et peut paraître léger, il n’en est pas moins fort de sens ! La question du poil est en vérité une porte ouverte pour parler d’un phénomène plus large : celui du genre et des dictats qui y sont associés. Le féminisme est en effet le dénominateur commun entre ces cinq meufs toutes différentes, et avec leur propre rapport à leur pilosité. « On ne parle pas de nos expériences personnelles parce qu’on souhaite avant tout être médiatrices de plein de vécus différents. Mais qu’on garde nos poils ou pas, on a toutes déjà été touchées par cette réflexion. »  

Tout débute par un appel à témoignages, relayé par l’association féministe « Le Poisson sans Bicyclette ». Plus d’une centaine de réponses ont confirmé que le projet était nécessaire : le besoin d’en parler est bien là ! De ces échanges ont découlé une trentaine d’histoires, que tu peux maintenant retrouver sur leur page Instagram. « Utiliser les réseaux sociaux est le meilleur moyen de faire passer un message fort pour avoir un impact sur les jeunes, développent-elles. Il y a un enjeu éducationnel là-dedans, même s’il faut bien plus qu’Instagram. On est ravies de participer à ce mouvement très positif qui se dessine, et d’y apporter notre petite graine de bienveillance. »

Un projet auquel TU peux participer !

La team « le Sens du Poil » travaille d’ailleurs sur une web-série qui est en court de production ! Au menu, 5 épisodes qui couvrent des sous-thématiques de la pilosité. Le premier épisode est attendu pour cet automne et traitera par exemple des poils à l’adolescence, période où on commence justement à associer pilosité et genre, et où naît cette injonction à l’épilation pour les femmes.

La bonne nouvelle, c’est que si cette initiative te parle, tu peux prendre part à l’aventure. Soit en postulant pour raconter ton histoire avec tes poils, soit en t’abonnant tout simplement à leur compte : un crowdfunding est prévu pour début septembre afin de financer leur documentaire, mais aussi un événement à venir… Stay tuned !