Notre poisson d’avril : vos réactions !

Blog post image

Ce premier avril, la team In’fluence a décidé de se prêter au jeu et de te préparer un petit poisson en Instagram Stories… Nous t’avons dévoilé une fausse cover clichée à souhait pour dénoncer les diktats des mag féminins. On a réuni pour toi les meilleures réactions à notre blagounette, qui prouvent qu’on en a toutes plus que marre de l’image de la femme que renvoie notre société. 

Le paradoxe des magazines féminins

Qui n’a jamais complexé devant les covers de magazines affichant des mannequins en bikini, la peau parfaite et le sourire Colgate ? On ne va pas se mentir, la presse féminine a longtemps véhiculé de nombreuses injonctions à la maigreur ou au régime. Aliment miracle, diet express, cure de jus, séance de sport parfaite, ce joyeux mélange est en cover de bien des magazines à l’approche de l’été. 

Seulement voilà : le mouvement body positive a mis un coup de pied dans la fourmilière et oblige ainsi les magazines à s’adapter. Ils sont alors nombreux à inclure à leur ligne éditoriale des articles pour s’accepter, mais toujours en usant de ces mêmes stéréotypes de perfection à la page d’à côté. C’est comme ça, entre autre, qu’on se sent lentement mais sûrement déconnectées de la presse et que beaucoup de femmes ont tout simplement cessé de la lire. A cause de ses clichés et de son incapacité à représenter la femme dans sa différence. 

Le contenu des magazines féminins
Accepte toi et apprends à t’aimer telle que tu es
Comment perdre du poids et avoir un corps parfait en deux semaines

La raison d’être d’In’fluence Mag

C’est face à ce constat que naît In’fluence : les jeunes femmes d’aujourd’hui se sentent davantage représentées par des blogueuses, personnes lambdas et imparfaites, que par les médias féminins qui ont du mal à se défaire de leurs vieux stéréotypes. Nous concevons donc notre magazine comme deux choses. D’abord, une source d’inspiration et de créativité, en écoutant les nouvelles voix comme celles de nos influenceuses fétiches. Ensuite, un miroir qui te renvoie une image de toi bien plus positive et réelle, avec des filles de toutes les tailles et de toutes les formes, sans aucune retouche de corps. 

Une fausse cover… et de vraies réactions

Alors qu’on travaille sur notre numéro sur la confiance en soi, édition qui représente totalement ces valeurs chères à notre coeur, nous avons eu l’idée de te tester. Pour le premier avril, nous t’avons préparé une cover 100% fake, et contraires à nos idéaux. Et nous t’avons laissé réagir. 

Parmi nos lectrices, vous avez été nombreuses à deviner notre poisson d’avril. La preuve que vous nous connaissez sur le bout des doigts ! Le comment qui nous a fait chaud au coeur est celui de Lucie : 

« Je pense que c’est un beau poisson d’avril parce que vous êtes au dessus de ça! » 

@Lucie_vda

Il y a également les lectrices sceptiques, voire déçues, qui ont pris la parole pour exprimer leur incompréhension. Le sujet vous a en effet semblé caricatural, et vous avez directement épinglé le paradoxe dont on vous parlait plus haut : celui de parler confiance en soi avec un corps parfait en arrière plan.

Certaines nous ont également écrit en privé, et nous avons compris que le débat était lancé. Et quel plaisir de voir des jeunes femmes qui s’expriment, qui revendiquent leur différence et qui réclament un média qui leur ressemble réellement ! La preuve, s’il en fallait encore une, que les choses doivent changer.

Merci d’avoir pris votre plume pour nous faire part de ce que vous aviez sur le coeur. Dans vos réponses, on devine quelque chose de beaucoup plus grand : cette envie, ce besoin d’une représentation pour tous les types de femmes, de casser les standards, d’en finir avec les stéréotypes. On lit aussi une demande de conseils pour s’accepter dans sa différence. Et c’est ce qu’In’fluence Mag tente de vous apporter.

Ce poisson d’avril nous aura permis de prendre encore plus conscience de notre place dans ce secteur. C’est grâce à vos témoignages qu’on sait qu’on a un réel impact, et qu’on fait tout cela pour une raison: vous montrer que vous êtes belles telles que vous êtes. Nous sommes fières d’avoir des lectrices telles que vous, qui participez avec nous à la presse de demain.